En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
Mentions légales.
 
 
Texte à méditer :   Sauf exception, une photo se prend en mode paysage, même avec un téléphone !   Tonton
 
 
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » Nos villages » Cabrières
    Imprimer la page...

 Nos villages - Cabrières

CABRIÈRES : Cabriérois /-oise

CABRIÈRAS : Cabrieròl /-òla

Ethym. Le nom de Cabrières n’a pas sa racine dans “capra”, chèvre mais dans “cupriaria”, cuivre. La première mine de cuivre date de 1900 avant J.C

- Los volurs, les voleurs

- Los sautaròcs, les sauteurs de rochers.

- Los “Dieu me damne”, les Dieu me damne. “Monseigneur de Cabrières vint en visite pastorale. Tous les enfants, à son arrivée, peu habitués à recevoir de grands personnages, restaient bouche bée. Seul le sacristain réagit : “Cridatz : viva Monsenhur, Dieu me damne !”, criez “Vive Monseigneur ! Dieu me damne !”. Et tous de reprendre en cœur “Viva Monsenhur, Dieu me damne”. L’expression “Dieu me damne” pourrait se traduire sans inconvénient par “nom d’une pipe !” au pire par : “crénom d’un chien !”. Elle n’est pas à prendre au pied de la lettre.

- Las cabras, les chèvres, calembour étymologique. Si la présence d’un troupeau de quatre à cinq cent chèvres était réelle vers 1950, elle l’est beaucoup moins de nos jours. Une chèvre figure quand même sur le fronton de la Cave Coopérative et sur les bouteilles d’Estabel.

Quand Visson met son capelon Quand le Pic de Vissou met son chapeau

De plòja pauc o pron. De la pluie peu ou prou.

“Habitants sobres, laborieux et affables”


 


Date de création : 04/04/2012 - 10:25
Dernière modification : 18/07/2021 - 17:17
Catégorie : Divers - Nos villages
Page lue 953 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !